Alan Payon

 

De 2005 à 2007, Alan Payon se forme en tant que comédien aux Classes de la Comédie de Reims, sous la direction d’Emmanuel Demarcy-Mota. De 2009 à 2012, il suit le parcours de formation des jeunes auteurs proposé par l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT). Il y collabore avec Enzo Cormann, Fabrice Melquiot Jean-Pierre Siméon, Christophe Pellet ou Marion Aubert.

 

Né en 1987 à Charleville-Mézières, capitale mondiale  de la marionnette, il écrit très tôt pour des marionnettistes tels qu’Éloi Recoing (Média ou la débâcle, création ENSATT), Émilie Valantin (Le PACS de 14h45, in Castelets bleus, création Comédie de Valence) ou Cécile Vitrant (Le long de la grand'route, création Le Fracas, CDN de Montluçon).

En 2011, il écrit Le murmure des Pierres, joué à la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette (BIAM) de Pantin. Écrire pour la marionnette donne très vite à Alan Payon le goût d’aller voir ailleurs, de bousculer son écriture. Il collabore ainsi avec des artistes plasticiens ou chorégraphes, tel que Thibaud le Maguer, avec qui il crée en 2014 une performance chorégraphique au FRAC Nord-Pas-De-Calais.

 

En 2014 toujours, avec d’autres artistes diplômés de l’ENSATT, il fonde la compagnie Les Enfants Sauvages, à la croisée des arts, dans sa ville natale. Il devient également l’un des artistes "Nouvelle Génération" de l’édition 2015 du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes (FMTM), pour la création de Nonna & Escobar.

En 2015, son texte Fâchés est publié dans le n°3 de la revue Le Bruit du Monde consacré aux Amours 2.0. Début 2016, il écrit et joue dans Les fainéants, ou grand-peur et misère de la Vème République, pour le festival lyonnais En Acte(s) dirigé par Maxime Mansion, artiste associé au TNP de Villeurbanne.

 

En 2016, Les Enfants Sauvages sont conventionnés "compagnie émergente" avec la Région Champagne-Ardenne. La même année, le FMTM leur commande un biopic rimbaldien « rock’n’roll » en théâtre d’objets : Arthur à Vendre ! A ce jour, ce spectacle a été joué plus de 70 fois et est parti en tournée en Éthiopie, à Addis-Abeba, Dire-Dawa et au Harar. Les Enfants Sauvages ont joué le jour de la naissance d’Arthur Rimbaud dans la dernière ville où le poète a vécu.

 

La même année, la maquette de Choisir l’écume reçoit le second prix des Plateaux du Groupe Geste(s), en en 2017, le projet est lauréat de l’aide à la création d’Artcena (CNT), catégorie dramaturgie plurielle.
Depuis septembre 2018, et jusque juin 2020, la compagnie est en résidence au TCM, Théâtre de Charleville-Mézières, où elle créera un nouveau spectacle hybride, Game Over, le 28 janvier 2020.


Le 12 octobre 2018, avec le soutien de la Ville de Charleville-Mézières et du TCM, les Enfants Sauvages créent #Comme des Sauvages, le premier temps fort des arts hybrides à Charleville-Mézières qui réunit plus de 300 spectateurs ce jour là. La deuxième édition est en préparation pour mai 2020 avec l’ESNAM comme nouveau partenaire d’accueil des spectacles.


Fin 2018, Alan Payon est l’un des metteurs-en-scène invités par le festival luxembourgeois Textes sans Frontières où il crée Dévastation de l’auteur grecque Dimitris Dimitriadis, qui sera joué à la KulturFabrik  et au Théâtre du Centaure pour le Luxembourg, ou au Nest, le CDN de Thionville et au TCM pour la France.

Lors de la Nuit Blanche 2019, il crée Sauroctone, une performance ultra-visuelle issue de Game Over.


Alan Payon est avant toute chose un artiste hybride, auteur, metteur-en-scène et interprète, il s’entoure d’une équipe protéiforme d’Enfants Sauvages avec qui il travaille, à la croisée des arts.

Ses créations

Game Over, 2020

spectacle hybride - TCM

Sauroctone, 2019

performane - Nuit Blanche

Dévastation de Dimitris Dimitriadis, 2018

lecture - KulturFabrik (Luxembourg)

Choisir l'écume, 2017

spectacle hybride - Biennale des Arts du Mime et du Geste

Arthur à Vendre, 2016

théâtre d'objet - Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Nonna & Escobar, 2015

théâtre gestuel, marionnette - Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

La Petite Planète, 2014

spectacle jeune public - résidence en milieu scolaire - école de Poix-Terron

DRAC Grand Est - DSDEN Charleville-Mézières - Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Poulp' Friction, 2014

performance - Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

POP HIBISCUS, 2014

performance - Nuit Nlanche

 

 

Les enfants Les enfants sauvages Les enfants  sauvages Les enfants s Les enfants sauvagesauvages

 

Portrait d'Alan Payon réalisé par Mathieu Mouillet lors de la création de Nonna & Escbar, 2015

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages

Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages Les enfants sauvages